Une tradition de noël en Estonie

Et si je vous disais que l’une des traditions de Noël en Estonie implique des hommes barbus qui vous regardent toute la journée, toute la nuit et qui se glissent dans votre chambre pendant la nuit? Ça semble un peu pervers, non?

En réalité, je parle des lutins!

Les enfants estoniens accrochent une chaussette spéciale à leur porte ou mettent une chaussure à la fenêtre au début du mois de décembre.

Jusqu’à Noël, ils y trouveront dedans une surprise chaque matin. Du moins s’ils se comportent bien.

Parce que, vous voyez, les lutins sont un moyen formidable de discipliner les enfants une fois par an.

«Les lutins regardent, ils voient si vous ne rangez pas votre chambre», applaudissent pour les parents à travers le pays. Peu importe si l’enfant est petit ou grand. Tout le monde veut une surprise le matin.

Les lutins ont également joué un rôle important dans mon enfance. Malheureusement, la magie n’a pas duré longtemps pour moi.

Enfant, j’étais pleine de logique. Je me demande où est allé ce talent fabuleux quand j’ai grandi.

On nous dit que les lutins sont si petits qu’ils pourraient entrer dans la pièce par un trou de serrure. Mais alors comment pourraient-ils porter des choses aussi grandes qu’un Kinder Surprise? Ou les faire passer?

Donc pour moi c’était clair: la magie existait vraiment.

Ok, désolée. J’ai grandi dans une partie russe de la ville. Si la magie avait existé, il n’y aurait pas eu de seringues dans le bac à sable derrière la maison, même une version de moi âgée de 3 ans le savait. Donc, je venais de faire un lien logique – ma mère était mon lutin. Et cela ne m’a jamais dérangée.

Par contre, nombreux sont ceux qui ont choisi de ne pas offrir cette tradition à leurs enfants. Ils disent que c’est comme mentir. Ce sont aussi des gens qui mettent des épinards dans des smoothies pour leurs enfants prétendant que c’est de la fraise verte. Je suppose que le terme «mentir» est utilisé assez vaguement.

Depuis que nous avons des enfants, je savais que je voulais continuer la tradition. Un seul problème: les Français n’ont pas de lutins.

Je pouvais déjà imaginer que Grande Soeur aille à l’école et raconte à ses amis ce qu’elle a découvert chaque matin et que ses amis soient perplexes. Pourquoi ne trouvent-ils pas des surprises? Où sont les lutins? C’est parce que les lutins ont vu le gilet jaune sur la voiture de papa?

J’avais supposé qu’au jour 3, j’aurais un groupe de parents en colère derrière ma porte. Ou des enfants qui disent aux miens qu’il n’y a rien de tel.
Donc, même si j’avais l’impression de jouer avec le feu, j’ai quand même décidé d’y aller. En expliquant simplement aux enfants que les lutins ne font que rendre visite à des enfants estoniens.

Jusqu’à présent, pas de plaintes. J’ai même construit une porte magique spéciale que j’ai fixée au mur de leur salle de jeux. Un portail magique entre l’Estonie et la France.

Parfois, Grande Soeur s’asseyait devant dans l’espoir de rencontrer un lutin. Peut-être que c’est un mensonge, peut-être que c’est un peu manipulateur, mais pour moi, ça compte toujours comme : créer de la magie.

Je ne sais pas si mes enfants y croient vraiment ou si elles sont aussi logiques que moi et je ne veux même pas le savoir. Je suis juste heureuse d’avoir cette petite tradition.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire